THE WOMANHOOD PROJECT: JOSIANE STRATIS

Through a series of interviews and portraits WOMANHOOD explores different aspects and complex issues related to womanhood with a more intimate view.    More about the project here.

Ç’a souvent été un choc de me voir nue. Pas que je sais pas à quoi je ressemble, mais entre l’image que j’ai en tête et celle que j’ai dans le reflet de mon miroir c’est différent.

NOM : Josiane Stratis

ÂGE : 30 ans

24022017-24022017-Josiane005

 

Le fait que j’ai une sœur jumelle, pas mal plus mince que moi, fait en sorte que sans vouloir me comparer, la terre entière le fait pour moi.

Je pèse 150 livres, je mesure 5’7″. Sans le vouloir, je m’imagine souvent plus mince que je le suis vraiment. Ça l’air niaiseux, mais comme mon « reflet » à une shape plus petite on dirait que c’est la seule image que je suis capable de me faire de moi.

Ç’a souvent été un choc de me voir nue. Pas que je sais pas à quoi je ressemble, mais entre l’image que j’ai en tête et celle que j’ai dans le reflet de mon miroir, c’est différent.

 

24022017-24022017-Josiane031

On m’a tellement souvent mis de la pression pour que je me sente mal avec mon corps, parce que pendant longtemps on disait que j’étais la jumelle moche que c’est sure que ça me trotte dans la tête quand même.

Je trouve que j’ai des gros mamelons maintenant que j’ai eu un enfant. J’ai eu une offre une fois pour me faire arranger le tout et j’ai dit non. J’ai fait un assez bon travail avec moi même pour que je me sente mieux avec ce que je suis.

En même temps, je sais pas, mon corps a produit la plus belle personne de mon entourage, mon petit Arthur. Il m’épate avec sa sensibilité et je suis entouré d’un chum qui m’aime et de mes chiens qui sont toujours là pour me montrer que je suis valide.

 

24022017-24022017-Josiane019

 

J’essaie de faire la paix avec mon corps et ça fonctionne souvent. C’est juste que parfois ça fonctionne pas. Quand je suis fatiguée ou quand je me sens insécure, j’ai de la difficulté à me faire à cette image-là.

Alors, peu importe ce qu’on peut penser de moi, je pense que je suis quand même heureuse avec le résultat de ce que je suis. Pas toujours parce que ça me gosse de me mettre cette pression-là, mais la plupart du temps.

J’ai toujours été une fille dans la moyenne alors si j’ai une bonne moyenne dans mon estime, je pense que c’est correct.

 

24022017-24022017-Josiane010


Project created by Sara Hini & Cassandra Cacheiro

Photography : Cassandra Cacheiro

Creative Direction: Sara Hini