THE WOMANHOOD PROJECT: ARUELLE

Through a series of interviews and portraits WOMANHOOD explores different aspects and complex issues related to womanhood with a more intimate view.    More about the project here.

La féminité c’est ça, savoir qu’on est en mouvement sur le fil de l’équilibre. Que chaque femme peut faire ce qu’elle veut, qu’elle  soit catégorisé homme ou femme, la femme a le pouvoir de tout accomplir.

NOM: Aruelle

ÂGE: 28

 

28012017-28012017-MF021

Je suis enchantée. Je suis une Femme qui depuis des années, courtise mon côté masculin. Je suis assise sur mes racines, qui sont définies par l’équilibre sur lequel je sautille et je danse, en chaque moment.

Il est important, selon moi, de se contempler dans la grandeur de ce que nous sommes. Bien que j’ai le corps physique d’une femme, je reconnais que je possède le genre masculin dans mon essence. Cette essence même est basée sur l’espèce.

Ceci est un  dilemme  que je louange. C’est dans cette condition que j’observe ainsi l’homme bestial qui flirte avec moi. Beaucoup ne sont pas attirés, puisqu’ils n’ont pas réalisé eux-mêmes qu’il possède aussi leur flamme féminine dans leurs entrailles. Nous sommes les genres, ensemble. Celui qui me courtise est cornu et connaît l’authenticité. L’homme de surface qui préfère une femme du type ‘’sois belle et tais-toi‘’, satisfait son besoin de dominance et j’en suis agressée.

En 2016, la femme est libre, elle est une elle et un il, elle porte des robes en construisant une maison & elle porte la salopette malpropre en allaitant. C’est une notion que je dirais très néofolk dans le chemin où la femme doit se souvenir de ce qu’elle était, ce qu’elle est et ce qu’elle a toujours été :  autonome.

28012017-28012017-MF037

On apprend ainsi qu’il n’y a pas de rôle défini, qu’on peut tout faire. Mettre une femme dans la case unique de la femme, c’est de l’enfermer et ne pas lui permettre d’être complète.

 

En harmonisant mes deux entités, je suis plus forte, car je m’assume et je suis fière de m’accomplir et je suis libre; je ne suis pas coincée dans des stéréotypes et des pensées que la société a elle-même créés, basées sur des principes patriarcaux expirés.

Le faux modèle ne conduit pas, qui ne coupe pas de bois.

28012017-28012017-MF027

J’ai déjà voulu avoir le corps de Barbie, aux gros seins et taille de guêpe; quand j’avais 14 ans! Puis j’ai grandi et maudit que j’aime mon corps de petite grande fille.

La féminité c’est ça, savoir qu’on est en mouvement sur le fil de l’équilibre. Que chaque femme peut faire ce qu’elle veut, que ce soit catégorisé homme ou femme, la femme a le pouvoir de tout accomplir.

La féminité, c’est de jouer avec les bêtes tout en recevant ce qu’elle désire.

C’est la passion, c’est le comble, la symétrie, la balance. L’acrobate.

 

Je suis belle, parce que je suis extraordinaire, comme tout le monde.

L’image que j’ai de moi, très vieille, est mon inspiration. Nous sommes nous.

28012017-28012017-MF032

 


Project created by Sara Hini & Cassandra Cacheiro

Photography: Cassandra Cacheiro

Creative Direction: Sara Hini