THE WOMANHOOD PROJECT: Clémence

Through a series of interviews and portraits WOMANHOOD explores different aspects and complex issues related to womanhood with a more intimate view.    More about the project here.

 

Je sens tout de même le poids de mon sexe sur mes épaules féministes et c’est un combat de tous les jours de m’en défaire.

 

NOM: Clémence Langevin

ÂGE:  21 ans

 

05102016-img938

Une mini poitrine. Dealer avec des menstruations. Sentir le devoir de se maquiller, se raser. Les commentaires désobligeants envers les femmes en général. Endurer les moqueries sur celles-ci… Mes difficultés en tant que femme sont moindres comparées à celles que d’autres peuvent vivre. Je sens tout de même le poids de mon sexe sur mes épaules féministes et c’est un combat de tous les jours de m’en défaire.

Depuis ma puberté, mes poils et mes petits seins ont été pour moi un énorme struggle. Les menstruations aussi. À l’adolescence, les règles sont diabolisées, ridiculisées. On n’en parle pas trop. Surtout pas auprès des garçons. On se sent à part et on sent de l’injustice par rapport à ça alors que c’est tout à fait normal.

Ma quête d’affirmation et d’amour de soi m’ont emmené il y a deux ans à faire l’acquisition d’une coupe menstruelle. Mine de rien, elle m’a permis de découvrir mon corps, de relativiser mon flot sanguin et m’a apporté une liberté de déplacement et d’esprit. Je n’ai plus honte du tout de parler de mes menstruations et j’ai même converti plusieurs filles.

Ces temps-ci, j’ai une relation plutôt positive avec mon corps. J’ai libéré mes seins des soutien gorges inconfortables et inutiles, je m’habille sans trop penser aux normes de genre, et je me rase/maquille seulement si j’en ai envie. Ma féminité, c’est mon être, mon âme au complet. Pas seulement mon apparence. C’est parfois difficile, mais je me rappelle à chaque fois pourquoi il est important de se questionner ainsi. «Pourquoi je veux me maquiller? Pourquoi devrais-je me taire face à ceci et cela?» J’admire les femmes qui font fi des conventions, qui embrassent leurs qualités sans cacher ce qui est moins normalisé. C’est grâce à elles que je me trouve belle, autant démaquillée en pyjama qu’en robe de soirée.

09102016-img947 13102016-img959

J’ai voulu participer au projet Womanhood car je suis décomplexée de mon corps depuis peu longtemps. C’est en quelque sorte un défi de me montrer ainsi, avec seulement quelques images et des mots pour me présenter. Je crois aussi que de montrer un éventail de corps uniques, beaux ainsi que leurs histoires singulières peut rallier plusieurs femmes ensemble. Il est trop rare de voir des photos de gens normaux et pas nécessairement sexualisés.

Jetons un regard ouvert et sans jugement sur les autres.

09102016-img948

 


 

Project created by Sara Hini & Cassandra Cacheiro

Photography: Cassandra Cacheiro

Creative Direction: Sara Hini